La Colline du dernier adieu de Marion Zimmer Bradley ***


Blog littéraire / dimanche 28 avril 2019

Cette semaine, je poursuis ma lecture du Cycle d’Avalon de Marion Zimmer Bradley, avec La Colline du dernier adieu qui se déroule quelques siècles avant l’avènement du roi Arthur. Que retenir de ce roman ?

Résumé

Au Ier siècle de notre ère, en Bretagne, Elane, fille et petite-fille de druide, se destine à devenir prêtresse vierge et à servir toute sa vie la déesse mère. Un jour, elle sauve de la mort Gaius, un jeune romain. Entre eux naît immédiatement un amour indestructible. Malheureusement, leur famille ne voit pas d’un bon œil cette alliance. Bientôt, ils sont séparés : Elane entre au Sanctuaire de l’Oracle et Gaius est sommé par son père de poursuivre son ascension sociale.

Ce que je retiens

1/ Tout d’abord, bien que le thème de l’amour impossible laisse un arrière-goût de déjà vu, il faut bien admettre que ce type d’intrigue fonctionne toujours assez bien. Ainsi, on se surprend à lire les quatre cents pages du roman en espérant que les deux héros finiront par être enfin réunis. Je trouve particulièrement intéressant de voir l’action des années sur les personnages. Gaius et Elane s’aigrissent immanquablement, tout en tombant dans le piège de leur propre ambition.

2/ Ensuite, le mélange des genres est particulièrement efficace. La Colline du dernier adieu se révèle être avant tout un roman historique, où se glisse par petite touche de la magie. Le basculement dans le registre de la fantasy se fait tout naturellement. À noter que l’époque choisie, à savoir le Ier siècle après J.C., moment où l’empire romain étend sa domination sur la Bretagne, sert rarement de cadre à un roman. Bien souvent, ce sont les légendes arthuriennes qui prennent le devant de la scène.

3/ Enfin, comme il s’agit d’un prequel des Dames du Lac, il est tout à fait possible de lire les deux romans dans l’ordre de son choix puisqu’il se passe plusieurs siècles entre les deux histoires. Il est toujours appréciable de se lancer dans une série de roman sans être pieds et poings par l’ordre de lecture.


En attendant de pouvoir me procurer les autres tomes du cycle d’Avalon, le prochain roman dont je parlerai dans ce blog sera une oeuvre autoéditée. A la semaine prochaine !

Emilie Bottini

Romancière et scénariste s'inspirant des légendes et mythes anciens, elle est l'autrice des Chroniques d'Insularis, un roman interactif de fantasy, et de Braconnages, une novella fantastique à paraître en 2019.
Emilie Bottini