Écrire un livre : 7 conseils pour conserver intacte sa motivation


Comment écrire un livre ? / vendredi 3 mai 2019

« Ecrire, ce n’est pas vivre. C’est peut-être survivre », disait Blaise Cendars. Oui, pour beaucoup d’auteurs et d’autrices, écrire est un besoin vital. Néanmoins, cela n’évite pas les baisses de régime. Pour ma part, la dernière date de quelques semaines. D’où l’idée de cet article.

Pourquoi sent-on parfois sa motivation faiblir ?

Dans le long processus d’écriture d’un roman, il est des phases particulièrement difficiles à vivre. Celle que je trouve la plus pénible intervient en général après avoir couché sur le papier toutes les idées qui me sont venues autour de mon projet de roman. Ainsi, je me retrouve avec une mine de propositions que je vais devoir arranger, organiser, associer, relier afin d’en faire la structure de l’histoire.

À ce moment-là, il s’agit de faire de nombreux choix. Je m’aperçois que certaines idées que j’adore ne fonctionnent pas avec d’autres, que certains éléments ne correspondent pas à mon histoire et surtout qu’il me manque plusieurs ingrédients pour obtenir le résultat final que je souhaite.

Pire, le tout me semble vraiment insipide puisqu’il est illusoire de pouvoir créer un livre de qualité sans un long travail de conception. Autant dire que j’ai souvent du mal à me mettre au travail tant le roman me parait mauvais.

Vous l’aurez compris, il existe malheureusement dans l’écriture une ou deux étapes où le risque de démotivation est particulièrement élevé !

Comment conserver sa motivation ?

1/ Lire

En me plongeant dans une œuvre inspirante, je sens souvent naître l’envie d’écrire. Tout simplement par désir de me surpasser pour tenter d’imiter un auteur que j’admire. Personnellement, je trouve la série de romans Le Trône de fer tellement bien écrite, ses personnages tellement passionnants, qu’elle me donne envie de m’atteler à nouveau à mes manuscrits.

2/ Fixer un objectif simple et une date limite

Pour me remettre en selle, j’évite de trop m’en demander. Par exemple, je fixe un objectif très simple pour la fin de la semaine à venir. Ecrire ou réécrire un seul chapitre, travailler une heure à la conception de mon nouveau roman. Peu vaut toujours mieux que rien !

3/ Réfléchir à sa motivation concernant son projet en cours

Parfois, le projet sur lequel je travaille s’éloigne un peu trop de mes intentions premières et mon « ADN créatif ». Je prends alors du recul sur mon projet et je me demande s’il ne manque pas quelques ingrédients pour redonner vie à mon histoire. L’écriture inclut tant de contraintes, notamment pour captiver son lecteur jusqu’au bout qu’il est facile de perdre le fil de ses intentions.

4/ Écrire des textes courts

Quand mon inspiration est au point mort, je me tourne vers l’écriture de nouvelles ou même de micronouvelles. Une façon de rester dans la dynamique tout en me permettant de faire une pause. Il n’est jamais perdu d’écrire des textes, même très courts. Il est possible d’en faire un recueil, de l’envoyer à des appels à textes ou encore de les diffuser sur son blog.

5/ Echanger avec les autres

Pour me redonner de l’élan, j’échange avec mon réseau. Je demande conseil à d’autres auteurs de ma connaissance ou sur des groupes Facebook ou je communique auprès de mon lectorat. Par exemple, il peut être intéressant d’annoncer la date de sortie de votre futur roman. Avoir une date butoir redonne souvent de la motivation !

6/ Passer à l’étape suivante

Si l’étape en cours de l’écriture de mon livre me désespère et que cela dure trop longtemps, je passe à l’étape suivante. Le plan de mon roman n’est peut-être pas terminé, mais, tant pis, je passe à la rédaction à proprement parler. Parfois, la phase de conception s’est tout simplement un peu trop prolongée et j’ai besoin de me jeter dans un travail plus concret. Ecrire quelques chapitres permet aussi de sentir tout de suie ce qui marche ou non dans son concept.

7/ Faire autre chose

Parfois, il est tout simplement temps de faire une pause dans l’écriture car j’arrive à saturation. Pendant une semaine ou deux, je me consacre à autre chose, les jeux vidéo par exemple. En général, quand je reprends, je me sens terriblement efficace et inspirée !


Tous les auteurs connaissent des hauts et des bas qu’ils doivent apprendre à apprivoiser. Ne vous laissez pas décourager !

Emilie Bottini

Romancière et scénariste s'inspirant des légendes et mythes anciens, elle est l'autrice des Chroniques d'Insularis, un roman interactif de fantasy, et de Braconnages, une novella fantastique à paraître en 2019.
Emilie Bottini